adwin
facebook tweeter

La communication de l'Avocat

La profession d'Avocat et plus précisément la pratique du métier d'Avocat se diversifie et se complexifie.

 Plusieurs raisons peuvent l'expliquer. 

  • Un réel marché juridique est en train de se constituer en France depuis quelques années à l'instar de pays anglo-saxons. L'Avocat français a adjoint de manière claire et lisible la profession de Conseil à celle de l'Avocat de souche dit judiciaire. 
  • Le Client de l'Avocat a des besoins de plus en variés tant dans sa vie professionnelle que personnelle et adopte un comportement plus consommateur concernant la Justice.
  • La Concurrence, longtemps cachée ou ignorée dans cette profession, existe véritablement et plus visiblement, face à d'autres Professions du Droit et du Chiffre, face à l'arrivée de certaines officines parallèles mais également au sein même des Barreaux.

 L'Avocat a donc parfaitement compris qu'il devait s'afficher davantage et ce malgré une formation et une déontologie ne l'incitant pas à le faire de manière naturelle.

 Il lui faut donc communiquer, mais comment ? 

L'AVOCAT ET LA PUBLICITE SUR INTERNET 

Convenons que ces 2 termes ne font pas encore très bon ménage, mais, est ce totalement justifié ?

N'y a-t-il pas de compromis possible ? 

De par ses obligations déontologiques, l'Avocat se doit de respecter le règlement intérieur de la Profession. 

« La publicité est permise à l'avocat si elle procure une information au public et si sa mise en œuvre respecte les principes essentiels de la profession.

La publicité inclut la diffusion d'informations sur la nature des prestations de services proposées, dès lors qu'elle est exclusive de toute forme de démarchage. ».

 En parcourant l'article 10 du RIN (Règlement Intérieur National) consacré à la publicité nous pouvons constater que le champ est vaste et les limites, principalement liées au démarchage constituent moins une contrainte qu'un moyen d'éviter un marché débridé.

 Nous verrions mal par exemple les médecins réaliser du démarchage. De même, les autres professions libérales comme les Notaires ou les experts comptables communiquent de manière institutionnelle et peu ostensiblement sur leurs études et cabinets.

 Outre le démarchage, sont également prohibées : «

  • toute publicité mensongère ou contenant des renseignements inexacts ou fallacieux ;
  • toutes mentions laudatives ou comparatives ;
  • toutes mentions susceptibles de porter atteinte au secret professionnel ; » 

Mais là aussi le « justiciable » ou le « consommateur », le comprend aisément et partage ces valeurs. 

Concernant la création du site internet, l'article 10.6 apporte des précisions utiles :

« L'avocat qui ouvre ou modifie un site internet doit en informer le conseil de l'Ordre sans délai et lui communiquer les noms de domaine qui permettent d'y accéder.

Le nom de domaine doit comporter le nom de l'avocat ou la dénomination exacte du cabinet, qui peut être suivi ou précédé du mot « avocat ».

L'utilisation de noms de domaine évoquant de façon générique le titre d'avocat ou un titre pouvant prêter à confusion, un domaine du droit ou une activité relevant de celles de l'avocat, est interdite »

 Il est important de noter que l'usage de domaines tels que « avocatsparis » « avocats-lille » ou « durand-droitsocial » « divorcepascher » ne semble donc pas autorisé pour des Cabinets d'Avocats tout en constatant qu'il ne s'agit parfois que de vœux pieux. 

Ces obligations professionnelles limitent-elles la communication de l'Avocat ? 

Force est de constater que les bornes décrites précédemment n'existent pas pour les sociétés commerciales qui ont envahi la toile depuis plusieurs années.

 Dans ce cas, et à cause de leurs obligations,  l'Avocat devrait-il se priver des outils de communication modernes ?

 Bien évidemment pas, il reste encore de multiples possibilités de communiquer : 

  •  Les attentes du Client portent sur le savoir-faire de l'Avocat, l'empathie dégagée, la proximité dans tous les sens du terme, et là, il y a tout à fait matière tant rédactionnelle que visuelle à communiquer.
  •  Les moyens  techniques sont très riches : visuels, logos, accroches textes, typographie etc. et quand ils sont utilisés avec une démarche imaginative, la diversité est au rendez-vous.
  •  Même l'aspect tarifaire peut être un motif de communication : soit en explicitant la concertation au cours du premier rendez-vous soit en décrivant le principe de la convention d'honoraires garantissant les droits du Client.
  • Enfin les sociétés commerciales bien souvent s'autolimitent elles aussi, en fonction de règles du marché qui leur sont propres, et, d'après les progressions affichées dans le domaine du Web, cela ne semble pas les affecter bien au contraire. 

Il est donc tout à fait possible de faire de ces obligations professionnelles des atouts. Notons d'ailleurs que les "communicants" actuels misent beaucoup sur ces notions de valeurs et de respects.

 DE NOUVELLES PISTES POUR MIEUX COMMUNIQUER 

La stratégie géo-économique 

Les villes changent de morphologie, l'habitat et l'activité économique se déplacent, la carte judiciaire se modifie, les Cabinets d'Avocats très longtemps proches du Tribunal s'implantent maintenant aussi à proximité de centres d'affaires. 

Il est nécessaire d'accompagner ces évolutions, d'analyser les attentes du Client voire de développer une véritable politique marketing. 

La stratégie de niche juridique 

Par goût ou par stratégie les Avocats développent au sein de leur Cabinet de nouveaux axes du droit, il y a là aussi, comme toute nouvelle conquête de marché, une nécessité évidente à le faire savoir.

 A cet effet,  une veille juridique très simple sous forme de brèves peut être mise en place. Bien organisée, elle peut se réduire à 30minutes par mois et vous permettra de développer votre notoriété sur le Web dans les matières concernées et d'asseoir votre image.

 La stratégie de cibles 

Outre la recherche de nouveaux Clients ou secteurs de marché, l'objectif peut être aussi de consolider ou de dynamiser une partie de la clientèle existante.

 Dans les deux cas des solutions adaptées peuvent être mises en place tenant compte de la cible recherchée.

 D'autres stratégies ... 

Si de nombreux thèmes restent des valeurs sûres comme l'étendue des domaines d'intervention, l'antériorité du Cabinet etc. de nouvelles approches peuvent être mises en œuvre grâce à d'autres moyens technologiques mais aussi en utilisant un discours différent ou des mots clefs plus adaptés au référencement via google. 

Ces différents éléments  constituent des pistes de réflexion mais aussi une source de motivation à mieux communiquer. 

Ils ne sont évidemment pas suffisants pour une réalisation concrète de votre projet.

Nous vous engageons donc à revenir vers nous pour le construire ensemble.